PRODUCTION DE LEVURES SÈCHES

Dans les unités de production d’alcool à partir de matières premières sucrées, comme jus et mélasses, 4 500 à 6 000 tonnes de levures sèches contenant de 45 à 55 % de protéines peuvent être produites annuellement comme coproduit d’une unité de 2 000 hectolitres d’alcool par jour.
Ces levures riches en protéines, vitamine B et minéraux ont une valeur nutritive intéressante pour l’alimentation animale proche de celle des graines de soja.
Face à un marché mondial déficitaire en protéines et pour satisfaire une demande toujours croissante, la production de levures sèches offre aux producteurs d’alcool une valeur ajoutée complémentaire très intéressante.

PROCÉDÉ

Maguin Interis a développé un procédé performant de production de levures sèches en trois étapes :

  1. Les levures sont extraites des moûts fermentés venant de la fermentation en amont de la distillation. L’extraction est réalisée par deux étages de séparateurs centrifuges avec un lavage intermédiaire de la crème de levures
  2. Les levures sont désactivées thermiquement avant d’être concentrées dans deux évaporateurs à flot tombant
  3. La crème de levures concentrées est séchée dans un sécheur par atomisation pour produire des levures sèches à 92-96 % aisément conditionnables en big-bag

Avantages

  • L’alcool imprégnant les levures est entièrement récupéré et recyclé
  • La charge en DBO-DCO des vinasses est réduite
  • La consommation énergétique de l’installation est minimisée par la concentration à double effet en amont du sécheur
  • La qualité des protéines est préservée par les basses températures des différentes étapes du procédé

Caractéristiques

  • Récupération de levures sèches pour des unités d’alcool de 600 hl/ et au-delà
  • Traitement de moût fermenté provenant de mélasses ou de jus
  • Séchage indirect par vapeur 20 bars (gaz naturel ou autre combustible possible)
  • Technologie et équipement de séchage propre au Moret Industries Group VetterTec
  • Construction en inox